Léonie MARTIN

« J’élève mes enfants pour en faire des saints »

Quand elle naît le 3 juin 1863, débute pour ses parents le cortège des soucis en raison de sa frêle santé : retard de développement, convulsions, eczéma dont elle souffrira toute sa vie. Et même si, vers l’âge de six ans, son état de santé semble se stabiliser, elle ne cesse pas d’inquiéter par son caractère difficile qui nuit à l’atmosphère familiale.

 Madame Martin n’a plus foi qu’en un miracle pour changer sa nature !

Est-ce le premier signe de ce miracle désiré quand Léonie écrit à sa tante visitandine, quelques jours avant la mort de celle-ci, le 24 février 1877, pour lui demander d’intercéder afin qu’elle devienne une sainte religieuse ?

Une vocation difficile

En 1886, Léonie décide soudainement d’entrer au monastère des clarisses où elle ne reste que deux mois …

En 1887 : elle entre chez les visitandines mais n’y reste que six mois et sera donc au foyer quand Thérèse le quitte pour entrer au Carmel.

En juin 1893. Nouvel essai…Dans des lettres très affectueuses, Thérèse la soutient, mais Léonie doit revenir dans la famille deux ans plus tard.

 Après son envol vers le Ciel, Thérèse obtiendra à sa « chère Léonie » de réussir un troisième essai à la Visitation .Entrée le 28 janvier 1899, elle y mourra le 16 juin 1941 âgée de 78 ans.

La chapelle de la visitation

  « Nous prions pour que le parfum de la vie cloîtrée de silence et de prière dirigée par la rose de Lisieux et par notre petite violette de Caen sera une bénédiction et un soutien pour l’Eglise et le monde entier. »  (L 21)

 

 

 

«Une grâce singulière»

Depuis la mort de sœur Françoise-Thérèse, le monastère de la Visitation de Caen est devenu un lieu de pèlerinage. un élan de sympathie universelle à son égard s’est rapidement propagé. De toutes les parties du monde arrivent à la Visitation de Caen des demandes d’intercession, ainsi que des remerciements pour les grâces obtenues. Celle qui causa tant de soucis à ses parents est devenue le recours de ceux qui éprouvent des difficultés dans l’éducation de leurs enfants.

 

 

Miracle de Léonie

Une sœur visitandine archiviste de Caen a écrit : « Je garde le souvenir d’une guérison dont le sujet fut la responsable d’une petite communauté d’oblate de Sainte Thérèse qui m’avait beaucoup frappé. Ses sœurs l’avaient trouvé  un matin dans le coma. Complètement paralysée, hospitalisée d’urgence, le docteur n’avait pas donné d’espoir. Ses sœurs sachant combien Thérèse aimait Léonie nous ont téléphoné pour nous demander de prier. Deux jours plus tard,la malade alors inerte et sans connaissance ouvre les yeux, s’assoie dans son lit et déclare à l’infirmière: « mais tu sais, j’ai faim » . Un mois plus tard, cette responsable venait elle-même remercier Léonie en priant sur sa tombe

Prier Léonie

La prière pour la béatification de
(Sœur Françoise-Thérèse)

Ô père éternel,
Créateur du ciel et de la terre, donateur de la vie,
exauce ma prière.
Je te remercie, père éternel, d’avoir si généreusement
comblé ta servante Sœur Françoise-Thérèse,
de tant de grâce.
Accorde-moi, selon ta volonté par
l’intercession de Sœur Françoise-Thérèse, la grâce:
(faire une demande)
Je t’en prie, qu’elle soit bientôt comptée parmi les saintes
du ciel, de sorte qu’elle puisse être honorée également
par l’Église sur terre. En ton nom, je te prie humblement. Amen!

 

Notre Père/Je vous salue Marie et Gloire au père

Visite de la cellule de Léonie MARTIN


écouter une conférence sur Léonie Martin en téléchargement

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le son est un peu bizarre au début mais cela ne dure pas!

 Retour à l’accueil